Répétition du 8 XI 2017

Bonjour,

En l’absence de Jean-Louis Claude, notre joyeux et fidèle ménestrel, j’ai pris le relai pour vous rapporter ce que nous fîmes ce mercredi.

A NOTER :
Monique nous a fait circuler la fiche habituelle pour que nous nous inscrivions afin d’apporter de quoi sustenter nos corps le samedi 25 novembre prochain pour notre journée de répétition. Ceux qui ne l’ont pas fait, pensez à vous inscrire dans les dernières cases libres lors de la répétition de mercredi prochain.

Nous étions 59 choristes à braver le froid de l’hiver venant.
Nous accueillons à cette occasion un couple de nouvelles recrues (Catherine et Philippe) qui viennent étoffer nos pupitres de Sopranes et Ténors.  Nous étions donc 19 sopranes, 21 alti, 9 ténors et 10 basses.

Nous reprenons de bonnes habitudes en limitant un peu les effusions de début de séance pour commencer à l’heure et ne pas perdre de temps sur notre activité de chant.

Après notre mise en voix, nous travaillons :

  1. Capital Santé
    Une première fois presque en entier pour voir qu’il y a de beaux restes, puis une révision du couplet 3 pour se rafraichir la mémoire et nous poursuivons avec le déchiffrage de la Coda.
    Nous le reprenons en entier. Nicolas est satisfait.
  2. Nomade (ce sera le chant commun du concert du 9 décembre)
    Nous tentons une première fois en entier mais avec des imperfections et nous bloquons avec des cafouillages sur la dernière partie (les Ahaa ah..). Nous revoyons donc les transitions entre les phrases ainsi que le final avant de le reprendre en entier. Il reste des imprécisions et des flottements
    => chacun doit donc retravailler avec les enregistrements sur le site.
  3. ???
    Notre inventif (et peut-être un peu narcissique ?) chef de chœur nous fait déchiffrer un nouveau chant sans nous en donner la partition. Il est évident que nous sommes plus attentifs à ses gestes et que nous le regardons plus ! L’expérience est déroutante mais plutôt concluante puisque nous avons déchiffré le refrain de « Gabiers de Lorient » sans partition.
  4. Poulailler Song
    Avant de nous quitter nous chantons poulailler Song une première fois pour s’en souvenir puis une seconde avec un peu plus d’énergie et de conviction.
    Va dormir après cela !!!

Bonne semaine et à la semaine prochaine.
Benoît

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *