REPETITION DU 7 XI 2018

Formidable ! Nous avons failli travailler à guichet fermé, voyez un peu : nous étions 64 (22 Alti, 12 Basses, 21 Soprani et 9 ténori) pour suivre, à la baguette, notre Maestro.

INFORMATIONS :

Notre sympathique et pétillant Président nous rappelle que les choristes inscrits pour le weekend du Loiret doivent verser un premier acompte de 35 euros par personne. Merci aux choristes concernés de se rapprocher de notre grand argentier : Jean-Pierre.
COMPTE-RENDU :
1. CA VA CA VA : Révision par pupitre de M52 à M61. Nous tournons plusieurs fois ce passage ensemble pour bien s’imprégner du rythme et des décalages entre les divers pupitres.. A travailler individuellement à l’aide du site pour mercredi prochain. Nous terminons l’étude en le chantant depuis le début (M1 à M60) ensemble.
2. LA TENDRESSE : Nous le chantons ensemble en entier : arrêt avec deux reprises pour manque de précision sur les démarrages de phrase. Nous le reprenons en entier ensemble, en suivant les recommandations sur l’interprétation. C’est mieux !
3. HEUREUX QUI COMME ULYSSE : Ensemble une première fois c’est bien, nous le rechantons sur la lancée.
4. EMMENEZ-MOI : nous l’interprétions une première fois ensemble : nous n’avons pas tout perdu ! Réglages, par pupitre M35 à M48. Nous le reprenons en entier ensemble. Les paroles sont à réviser pour éviter le chewing-gum.
5. CHANSON POUR L’AUVERGNAT : Nous le chanterons dans une nouvelle version plus rythmée, à la différence de la version originelle de Gorges Brassens, que nous avons interprétée par le passé. Déchiffrage de M1 à M17 à l’unisson pour s’imprégner du nouveau rythme. Nous reprenons le déchiffrage par pupitre de M1 à M17, et enfin tous ensemble. Nous reprenons un dernière fois ce passage avec une introduction des basses qui imite le son de la contre basse.

Encore une bonne soirée studieuse passée dans la convivialité. A la semaine prochaine.

Jean-Claude

REPETITION DU 31 X 2018

Le vent des esprits et une pluie de bonbons se sont abattus sur la salle de répétition où nous étions 40 (15 Alti, 7 Basses, 10 Soprani et 8 ténori) pour découvrir notre maestro coiffé d’une perruque irisée de mille couleurs chatoyantes. Mais les déguisements d’Alloween ne nous ont pas empêchés de travailler notre répertoire
INFORMATIONS :
Benoît en magnifique sorcier nous rappelle que le samedi 17 novembre nous aurons un samedi de répétition de 9 heures à 17 heures à la salle des fêtes de Gières. Il nous convie à remplir le tableau des mets et boissons à apporter. Le programme des chants pour le concert du téléthon du 8 décembre nous a été envoyé par courriel par Nicolas. La balance pour le concert se fera de 18 heures à 18h45 , le concert débutera à 20 heures et nous passerons en deuxième partie ; l’affiche –annonce du concert nous a été diffusée par courriel.
COMPTE-RENDU :
1. LA TENDRESSE : Nous le chantons ensemble en entier : c’est juste, c’est bien, nous progressons. Quelques réglages d’interprétation par pupitre. Nous le reprenons en entier ensemble, en suivant les recommandations sur l’interprétation. Nous avons droit à un merci de notre Maestro.
2. CA VA CA VA : Déchiffrage par pupitre de M52 à M60. Nous reprenons ce passage plusieurs fois ensemble. A travailler individuellement à l’aide du site pour mercredi prochain. Nous le chantons depuis le début (M1 à M60) ensemble.
3. NOMADE : Nous l’interprétions une première fois ensemble : il y a de beaux restes. Nous opérons quelques réglages M38 à M44, par pupitre pour être plus doux et moins saccadé. Nous recommençons en entier et ensemble :c’est bien mieux.
4. HEUREUX QUI COMME ULYSSE : Nous le chantons ensemble c’est pas mal avant de la reprendre Nicolas souhaite que nous soyons plus précis sur les attaques et le que le texte sois moins saccadé.- c’est mieux. Une troisième fois avec les voix d’accompagnement moins fortes. Bien.
5. LA BERCEUSE : Pour terminer et se faire plaisir en entier et ensemble.

Avant de nous séparer notre dévouée Marie-Claude nous annonce qu’une dizaine de choristes Lorientais se joindront à nous pour le week-end de Pentecôte 2019 dans le Loiret.
Jean-Claude