REPETITION DU 17 XI 2018

Le café nous attendait grâce au dévouement de notre inégalable Jean-Pierre et les autres petites mains anonymes pour préparer la salle. Un grand merci. L’annonce des barrages jaunes n’ont pas entamé notre désir de chanter ensemble : nous étions 53 (19 Alti, 9 Basses, 18 Soprani et 7 ténori) heureux de se retrouver sous la direction de notre Maestro par cette belle journée chantante.
COMPTE-RENDU :
1. QUAND ON A QUE L’ AMOUR : Très belle œuvre de Jacques Brel et très connue. L’interprétation doit être très soignée et le dialogue entre les divers pupitres respecté. Déchiffrage, par pupitre de l’intro. Puis ensemble. Le chef est satisfait et nous gratifie d’un « J’aime bien » et d’un « C’est bien les basses » Il nous demande de le refaire encore une fois « ça me fait plaisir ». Déchiffrage par pupitre M1 à M7 puis ensemble. Le déchiffrage continue de M7 à M15. nous reprenons ensemble M1 à M15. nous passons au déchiffrage du passage suivant M15 à M23. puis tous ensemble depuis le début. Il est 11h15, nous n’avons pas vu le temps passé et nous faisons une pause avec un café ou une boisson chaude. Nous nous lançon dans le déchiffrage de M25 à M28. Nous reprenons en entier et en chœur les passages appris : pas mal, nous reprenons avec l’intro : cela prend forme. Révision par pupitre M1 à M47 puis tous en chœur : ça prend de l’allure.
2. LA PHILOSOPHIE DE BATACUDA: nous nous engouffrons dans le déchiffrage du refrain (M37 à M 48), par pupitre. Reprise du passage ensemble, nous continuons l’étude M21 à M37. Reprise de ce passage, ensemble, avec le refrain. Et nous terminons le déchiffrage par M1 à M 21. Nous avançons ! Nous le chantons en entier : nous avons bien avancé et fort de ce satisfecit nous mettons la table qui est très généreuse comme à l’accoutumée. Il est 12H50.
Il est 14 H15, nous reprenons l’étude, après un buffet toujours très varié et copieux, mais sur la scène pour se rendre compte si toute la troupe peut tenir et si nous sommes bien perçus dans la salle.
3. LA TENDRESSE : Nous le chantons ensemble en entier : c’est pas mal mais nous pouvons mieux faire. Nous le reprenons deux fois pour que cela soit satisfaisant. Nous redescendons dans la salle pour les études suivantes.
4. CA VA CA VA : Nous le chantons une fois ensemble en totalité. Mise en garde pour le rythme. Nous le reprenons plus lentement pour une meilleure étude et nous accélérerons au fur et à mesure de l’interprétation. Nous effectuons quelques réglages par pupitre de M52 à M62. Les sopranes ont même droit à un « Mesdames je suis content de vous »
5. LE DINER : Révision par pupitre de M1 à M15. Les voix d’accompagnement ont changé par rapport à la première version que nous interprétions : Les basses il faut imiter la contrebasse, et les ténors il faut reproduire le son des trompettes bouchées. Nous révisons par pupitre le passage suivant M15 à M22. les basses ont droit à : « Merci les gars c’est bien ! » Nous terminons sur cette remarque encourageante.

La répétition s’achève par la séance de rangement et de ménage. Un grand merci à toutes ces petites mains qui ont œuvré à remettre la salle en ordre. Bon début de semaine et à mercredi les amis.
Jean-Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *