REPETITION EXCEPTIONNELLE DU 30 IX 2017

Pour une répétition d’un samedi l’assemblée était très fournie : 21 alti, 7 basses, 17 soprani et 9 ténori, merci aux participants d’avoir fait l’effort de venir. Nous fûmes tous récompensés par le magnifique final qui se déroula au col de Porte…

COMPTE-RENDU : A 9heures la grande majorité de l’assemblée est installée, nous débutons la séance par la décontraction les exercices de souffle et les vocalises.
1. SANTIANO : déchiffrage par pupitre M10 à M14 et tous ensembles. Nous poursuivons le déchiffrage M18 à M26 par pupitre et puis ensemble nous reprenons le fragment appris. Nous reprenons ensemble le refrain 1 le couplet 2 et le refrain 2. Quelques ajustements pour le rythme et la justesse. Nous chantons ensemble le chant en entier : couplet 1, refrain 1, couplet 2, refrain 2, couplet 3, refrain 2, couplet 4 et refrain 2 avec sa variante en italique. A travailler le rythme à l’aide des enregistrements du site.

2. CAPITALE SANTE : Révision par pupitre M50 à M66, puis nous le reprenons ensemble Nous reprenons ensemble M35 à M66 – Quelques ajustements par pupitre. Nous chantons tous M1 à M66. Ca avance nous déchiffrons par pupitre M66 à M83. Nous tournons beaucoup ce passage par pupitre puis ensemble pour nous imprégner du tempo. Nous reprenons ensemble du début jusqu’ à M83.

3. EMMENEZ-MOI : Nous reprenons cette valeur sure de notre répertoire d’il y a quelques années. Déchiffrage m2 à M17 pour les basses et tenori. Nous procédons au déchiffrage par pupitre M49 à M 65 puis nous le chantons trois fois : C’est bien dit le maestro. Déchiffrage par pupitre M67 à M86 Puis ensemble. Nous chantons ensemble M49 à M86 pour finaliser l’enchaînement.
4. NOMADE : Révision M14 à M24- quelques ajustements on reprend ensemble – satisfaisant Nous effectuons l’enchaînement de M10 à M22 puis M6 à M22.

Il est 12h45 : nous avons bien travaillé, sans pause, mais dans la bonne humeur, maintenant en route pour le repas festif et surprise au sommet du col. Arrivé au gîte, Nicolas retrouve les choristes et est conduit dans une salle obscure : la lumière jaillit et il découvre sa famille et ses amis venus l’entourer le fêter pour passer le col de porte des quinquagénaires. Il s’en suivit d’un apéritif concert avec trois chansons lui étant dédiées. : Nicolas’song , 2001 l’odyssée de La Sonnantine et Sac en bandoulière. Le repas se continua avec fortes anecdotes, émotions et fous rire.
A mercredi pour des nouvelles aventures musicales.
Jean-Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *