REPETITION DU 06 VI 2018

Nous étions 53 (17Alti, 10 basses, 19 soprani et 7 tenori) pour profiter de la bonne humeur de notre maestro et d’avoir le plaisir de chanter sous sa direction.
INFORMATIONS :
Benoit, notre dévoué président, nous rappelle que le 20 juin, le lieu de la répétition est déplacé à la salle du Chamandier, située à côté du collège. Il nous annonce que nous participerons au Téléthon à Gières et nous prie de retenir la date du week-end des 8 et 9 décembre.
A NOS AGENDAS :
Mercredi 20 juin : répétition salle du Chamandier,
Samedi 23 juin en soirée, concert en l’église de Brignoud,
Mercredi 27 juin à 19 heures : Assemblée Générale avec repas sortie du sac à la salle des fêtes de Gières.
COMPTE-RENDU
1. LE SUD : pour échauffer notre mémoire, nous le chantons ensemble une première fois. Nous le reprenons une fois en étant vigilent au rythme. Nouvel essai de M59 à la fin- cela va mieux. Nos recommençons du début. Réglages par pupitre M59 à la fin. Nous achevons cette étude en le chantant en entier- Ca progresse. Il nous est conseillé de travailler avec le site pour que cela rentre.
2. HEUREUX QUI COMME ULYSSE : nous chantons ensemble de M1 a M43, puis révision par pupitre du même passage. Nous reprenons ensemble en liant bien les phrases- c’est mieux.
3. NATHALIE : une première fois ensemble – nous reprenons M60 à la fin. Nous le rechantons en entier ensemble : c’est satisfaisant et nous n’avons pas baissé.
4.UN TOUT PETIT MONDE : une première fois ensemble- nous avons droit à : un merci c’est bien. Cependant nous reprenons M102 à la fin. Pour le final nous changeons la manière de l’exécuter : chaque pupitre chante tour à tour M102 à 106 puis récite « coca kalachnikof » pendant que les autres pupitres chantent les ouh, et nous terminons tous par la reprise des ouh. Nous le faisons ensemble et c’est d’un bel effet.
5. LE GABIER DES MERS: Nous le chantons en entier ensemble, c’est très bon. Mais lorsque nous chantons en crescendo, il ne faut pas accélérer. Nous terminons l’étude en reprenant le refrain en veillant à bien tenir les notes en fin de phrase.
Nous nous quittons heureux d’avoir progressé.
Jean-Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *