REPETITION DU 2 I 2019

Non ce n’était pas une gajure de programmer une répétition le lendemain du jour de l’an puisque nous étions 40 :
(13 Alti, 7 Bassi *, 12 Soprani et 8 ténori) pour nous offrir nos vœux et commencer le travail sur les chapeaux de notes.
*en 2019 basses, traduit en l’italien, donne bassi donc mettons tous les pupitres en harmonie..
INFORMATION :
Notre dévoué Président et notre incomparable Maestro nous ont réitéré leurs meilleurs vœux, mais sans les verres à la main, mais avec les bulles dans la tête et le cœur. Ils nous invitent à nous servir des nouvelles partitions pour « La promesse » et « Toi l’Auvergnat » ré harmonisés.
A NOS AGENDAS :
Dimanche 19 Janvier 2020 : concert Salle Olivier Messiaen à Grenoble, à 17 heures avec l’harmonie municipale de Grenoble.
COMPTE-RENDU :
1. QUAND ON A QUE L’AMOUR : Ensemble de M1 à M28. Attention quelques changements : dans l’intro nous chantons « Dou dou » puis les voix d’accompagnement font « Doum doum » et à partir de M18 « Da da ». Réglages par pupitre pour une meilleure interprétation. Nous rechantons ce passage 2 fois et la troisième est la bonne. Révisions par pupitre de M43 à la fin. Nous le reprenons 4 fois et à la dernière reprise nous avons droit à : « On arrive au presque parfait » nous entamons le déchiffrage par pupitre de M26 à M43, nous l’interprétons ensemble. Pour terminer l’étude nous chantons de M26 à la fin : cela prend forme.
LE DINER : révision, ensemble de M1 à M21 quelques mises au point par pupitre et nous chantons ensemble ce passage, Nicolas nous dit alors « C’est bien, ça prend forme, je suis content ! ».
Nous nous séparons sur ce satisfecit, heureux d’avoir débuté cette nouvelle année tambour battant.
Mercredi prochain nous travaillerons : Le Dîner- Ca va, ça va – Quand on a que l’amour.
Jean-Claude

Bonne et Heureuse année 2019

Nicolas se joint à moi pour vous adresser des vœux de santé d’Amour et de bonheur partagé en chanson. Nous sommes impatients de vous retrouver toutes et tous dès demain (avec certainement encore quelques bulles dans la tête !).

Pendant cette courte pause dans nos rendez-vous hebdomadaires, deux nouvelles partitions sont arrivées sur notre site :
-> « La Promesse » (réharmonisée à 4 voix par Annie, Delphine et Nicolas avec les encouragements de plusieurs choristes)
-> « La chanson pour l’Auvergnat » (Harmonisée par Nicolas dans une version plus jazz inspirée de Manu Dibango)

Les versions musicales et enregistrements vocaux sont disponibles progressivement sur le site.

Vous pouvez donc commencer à aller les écouter…

Votre dévoué Président,

Benoît

REPETITION DU 19 XII 2018

Pour la dernière de l’année nous étions 55 (19 Alti, 9 Basses, 19 Soprani et 8 ténori) pour cette répétition spéciale fêtes de fin d’année à entourer et remercier Nicolas pour son inlassable enthousiasme à nous faire progresser..
INFORMATION :
Toujours prêt à nous faire chanter, notre dévoué Maestro a procédé à un sondage pour connaître le nombre de choristes présent pour la répétition du 2 janvier 2019. le nombre étant suffisant dans chaque pupitre, la première répétition du millésime 2019 aura lieu le 2 janvier aux heures et lieu habituels.
COMPTE-RENDU : En pleine forme notre chef démarre les vocalises sur l’air de « vive le vent »
1. QUAND ON A QUE L’AMOUR : Révision par pupitre de M 1 à M 28. Mises au point par pupitre. Surtout ne pas omettre que les voix d’accompagnement doivent être moins fortes que la voix principale. Nous tournons ce passage trois fois pour être au point. Déchiffrage par pupitre du passage M 39 à M 55, puis nous le chantons ensemble, nous progressons et reprenons le chant en entier c’est super.
2. LA PHILOSOPHIE BATUCADA : deux fois ensemble puis réglage par pupitre avant de terminer en interprétant, tous ensemble, le chant en entier
Place à la dégustation des nombreuses friandises arrosées d’un ou deux verres. Avant de nous séparer nous remettons à Nicolas deux cadeaux de fin d’année : un magnifique tee-shirt vert d’eau portant une inscription : une vérité «une fausse note exprimée avec timidité est une fausse note, une fausse note exprimée avec conviction est une interprétation »., et une effigie de George Brassens exécutée par un artisan sur une planchette. Nous nous séparons, à regret, en nous souhaitant de bonnes fêtes.
Jean-Claude